Les ressources éducatives libres pour tous
#004D79
Communication & information

Femmes et Radio au Maghreb

show quiz
show sommaireNext ChapterPrevious Chapter
  • État des lieux de la radio maghrébine.

    La radio dispose d'une place importante chez les auditeurs des quatre pays du Maghreb. La région connaît depuis les années 90 une transformation des médias d'État vers des médias publics ainsi que l’émergence des médias privés. En Algérie, on dénombre plus de vingt millions d'auditeurs. Les demandes de licences des chaînes de radio privées se multiplient au Maroc et en Tunisie. En Mauritanie, depuis la libéralisation du secteur, plusieurs chaînes de radio privées ont vu le jour. Internet a aussi modifié la scène radiophonique et depuis quelques années plusieurs web radios ont également été créées. Dans les pays du Maghreb, la radio de titularité publique a joué un rôle primordial dans les politiques de développement des pays récemment indépendants. Les émissions de radios traitaient des sujets qui touchaient les sociétés en pleine transition vers la modernité. Les taux élevés d’analphabétisme durant les années 1950 et 1960 ont facilité la pénétration de la radio dans les foyers. Elles ont utilisé des formats radiophoniques plutôt traditionnels, tout comme leurs contenus qui ont promu généralement les valeurs culturelles dominantes.

    Les radios privées, de leur côté, ont aussi promu les valeurs dominantes mais suivant une logique économique, en s’intéressant aux sujets qui font plus d’audience et qui attirent des revenus publicitaires, mais pas toujours au bénéfice de la qualité du contenu. La libéralisation impose une logique du marché. Les médias privés sont assujettis aux intérêts des investisseurs et doivent s’autofinancer. Par ailleurs, le travail de la radio privée est réglementé par les instances de régulation et doit s’inscrire dans la logique politique et sociale de chaque pays, en étant susceptible d’être sanctionné. Le modèle commercial de production de la radio privée, d’ailleurs, a envahi la radio de service public.

    close Scroll to top

    Radio Maroc est la pionnière au Maghreb en 1928 sous tutelle de l’Office Chérifien des Postes et des Télégraphes. En 1938 la radio publique tunisienne a été officiellement créée par les autorités françaises. Radio Algérie a été créée en 1962, six ans après l’apparition de la Voix de l'Algérie combattante lancée de l'étranger. Radio Mauritanie a commencé à émettre officiellement en 1959. La première radio privée a vu le jour en 1954 au Maroc mais ce n’est pas jusqu'aux années 90 que la radio privée s'est étalée dans la région.

    L’interactivité avec le public est le mot d’ordre des radios privées. En guise d’exemple, la devise de la marocaine Radio Aswat FM : « Sur Aswat, vous avez la parole. » De son côté, la Radio Mosaïque FM, en Tunisie, a traité des sujets tabous dans certaines émissions, recevant le soutient d’une partie du public. L'émission Nouadek Lik de Radio Atlantic, au Maroc, aborde les questions de la sexualité.

    En 2010, le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle marocain a sanctionné la radio privée Hit Radio pour avoir diffusé une chanson qui « comportait un terme obscène d'une très forte connotation immorale et impudique ». La Radio Mauritanie a clôturé une émission à cause de son contenu traitant la question de l'esclavage dans le pays.

  • État de lieux et évolution du traitement des contenus du point de vue de l'égalité entre les femmes et les hommes dans les radios du Maghreb.

    L'augmentation du nombre de radios au Maghreb n'a pas nécessairement été accompagnée de l'inclusion d'une perspective de genre dans les contenus radiophoniques. À ses débuts, la radio ciblait les femmes en tant que mères ou femmes au foyer. Aujourd'hui, leurs représentations sont plus diverses mais restent stéréotypées et les femmes sont représentées généralement dans les rôles traditionnels et rarement en tant qu'expertes sur une matière ou femmes indépendantes, même si le Maghreb a vu la promotion d’une culture plus égalitaire. Néanmoins, il y a des émissions qui ont défié les stéréotypes.

    Le Projet mondial de monitorage des médias (2010) souligne que, au niveau mondial, la radio est le média qui a le moins tendance à représenter les femmes dans les sujets d'actualité. Selon les résultats, au niveau mondial seulement 24% des personnes interrogées, entendues, vues ou lues dans les médias écrits et audiovisuels sont des femmes, 3% de plus qu'en 2005. À la radio, la représentation des femmes dans les sujets d'actualités est de 19% par rapport à 17% en 2005. Au Moyen-Orient (incluant le Maroc et la Tunisie), 93% des sujets traités dans les médias renforcent les stéréotypes sexistes. C'est le pourcentage régional le plus haut au monde.

    Même si au sein des radios maghrébines il y a une présence substantielle de femmes professionnelles, l’image des femmes reste toujours stéréotypée et contribue à renforcer les codes culturels traditionnels. Aussi, les émissions radiophoniques, y compris les nombreux programmes religieux, ne traitent pas la question de l'égalité entre les femmes et les hommes, aussi bien dans les sujets de discussion, que dans les présentations de contenus.

    close Scroll to top

    Le programme d'Action de Beijing, approuvé sous l'égide de Nations unies, encourage les médias à s’abstenir de présenter les femmes comme des êtres inférieurs et de les exploiter comme des objets et des marchandises sexuelles.

    Une étude réalisée durant l'été 2002 par l'Arab States Broadcasting Union (ASBU) portant sur le programme Espace de la famille montrait que le temps d'intervention des femmes était de 13% alors que celui des hommes était de 87%. Le rôle féminin le plus présent dans les sujets abordés était celui de la mère (62%).

    Positivement, la radio communautaire en Mauritanie a contribué à combattre la tradition de gavage des femmes, qui consiste à faire grossir les femmes pour les embellir.

    La radio sur Internet Voix des femmes créée en Algérie en 2010 par l'association Femmes en communication est un exemple de contribution au débat sur la revendication égalitaire et montre une autre vision des femmes.

  • L'audience de la radio au Maghreb.

    La télévision est perçue comme le média le plus populaire mais la radio conserve une place prédominante. La guerre de l'audimat bat son plein, particulièrement parmi les chaînes privées. La raison d’être de la mesure d’audience, payée par les médias et les annonceurs publicitaires, est de cibler les publics afin de calculer les meilleurs moments de consommation des messages publicitaires. En d’autres mots, l’audimat essaye de repérer le moment durant lequel le plus grand nombre de personnes écoutent la radio. Cela se répercute alors sur le prix de la publicité sur ces mêmes espaces radiophoniques. C’est le contenu du programme qui détermine la diffusion du spot publicitaire.

    En Tunisie et au Maroc, 60% des auditeurs préfèrent la radio privée contre 40% pour la radio publique. La radio privée Medi 1, qui est diffusée aux pays du Maghreb depuis le Maroc, réalise une audience de 23 millions de personnes.

    La ligne très souvent pro-gouvernementale adoptée par les radios publiques ne leur a pas permis de renouveler leur discours ni de concurrencer les radios privées. En revanche, les radios dites commerciales ont réussi à renouveler le contenu et le format des émissions radiophoniques. Elles ont fini par établir une relation de proximité avec l'audience qui répond mieux à ses préoccupations. D’un autre côté, à la différence de la télévision au Maghreb, la radio a connu une multiplication de chaînes à vocation religieuse, qui sont devenues très populaires dans la région.

    close Scroll to top

    Selon une étude publiée par International Research and Exchange Board (IREX) en 2007, au Maroc, 42% de la population écoute la radio au quotidien et 75,6% au moins une fois par semaine. Par rapport aux préférences de langue, l'arabe représente 63% de l'écoute. Par ailleurs, les programmes les plus suivis sont des programmes religieux (69%), surtout pour les hommes (71%) en comparaison avec les femmes (54%). Les jeunes optent pour la programmation musicale.

    Selon le rapport Médias et publicité en Tunisie et dans le Maghreb, élaboré en 2009 par la société de mesure d'audience Sigma, 29% de répondants écoutent la radio. Parmi eux, 34% sont des femmes.

    En 2010, sur le Grand Tunis, Radio Mosaïque FM a accaparé 68% de l'audience laissant loin derrière Radio Tunis Chaîne Nationale qui s'est contentée de 6%. Radio Zitouna, à vocation religieuse, est la seule radio qui maintient une part d'audience de 20% dans toutes les régions en Tunisie. Elle gagne même  du terrain.

    En Algérie, selon plusieurs sondages réalisés en 2010, la Chaîne 1 de la radio publique aurait une audience de 13%, la Chaîne 2, de 9% et la Chaîne 3 entre 33% et 45%. Radio El Behdja aurait vu son audience grimper à 20% et les auditeurs de Medi 1 atteignent 17%, mais serait en régression.

    En Mauritanie, Radio Mauritanie a vu naître en août 2010 une deuxième radio de service public à vocation religieuse, Radio Coran. Le succès de la nouvelle radio a été instantané.

  • L'égalité et la discrimination basée sur le genre dans les chaînes de radio du Maghreb.

    Les stéréotypes sont une généralisation, une image appliquée de façon rigide à tous les membres d'un groupe social. Il n'y a aucun doute sur l'existence de stéréotypes sexuels dans les domaines de l'information, le divertissement et la publicité radiophonique. Les stéréotypes sexuels représentent les femmes comme des objets sexuels, des objets de beauté, des femmes au foyer ou des victimes. En outre, certaines catégories de femmes reçoivent encore moins d'attention comme les femmes âgées ou celles appartenant à des groupes sociaux marginaux.

    L'égalité entre les femmes et les hommes a pour but d'éliminer les inégalités socialement construites qui considèrent les femmes comme étant des êtres inférieurs à cause de leur sexe. L'exigence d'égalité ne se fait pas aux hommes au seul bénéfice des femmes mais cherche à attribuer les mêmes conditions aux hommes et aux femmes pour réaliser pleinement leurs droits.

    C'est pour cela que chaque acteur des médias doit considérer le traitement de contenu d'un point de vue de l'égalité. Pour cela, l'autorégulation joue un rôle essentiel en courageant l’engagement de chaque journaliste à produire une information de manière professionnelle suivant les principes déontologiques.

    close Scroll to top

    Selon le plan d'Action de Beijing de 1995, les médias doivent représenter des femmes qui occupent des postes de direction, qui ont une expertise, ainsi que des femmes conciliant responsabilités professionnelles et familiales. Il s'agit, par exemple, de produire et/ou de diffuser des reportages sur les femmes qui occupent des postes de direction, en les présentant comme des responsables qui apportent aux fonctions qu'elles exercent l'expérience des rôles multiples qu'elles jouent, notamment mais pas exclusivement, en conciliant responsabilités professionnelles et responsabilités familiales comme mères, cadres administratifs, ou chefs d'entreprise, notamment en vue d'inciter les jeunes femmes à suivre leur exemple.

    Au Maroc, il existe depuis 2005 une Charte nationale pour l'amélioration de l'image de la femme dans les médias et une action similaire est en train d’être menée en Tunisie. La Haute Autorité de la Communication audiovisuelle au Maroc veille également à la diffusion de contenus sensibles au genre sur les chaînes télévision publique à travers la publication des rapports trimestriels sur le pluralisme dans les médias audiovisuels.

    Radio-Canada a développé des lignes directrices en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes pour assurer une représentation équilibrée des personnes des deux sexes.

  • Conseils et recommandations pour une radio promouvant l'égalité des genres (1).

    Les décideurs et les propriétaires des radios sont invités à développer des politiques et des directives en faveur d'égalité entre les femmes et les hommes au sein des établissements qu'ils gèrent ainsi que dans leur travail au quotidien. Tous les médias fonctionnent avec des directives qui déterminent leurs orientations générales, leur mandat et leurs publics cibles. En revanche, il n'y a pas de radios maghrébines qui incluent la question de l'égalité entre les femmes et les hommes dans ses directives. L'importance de l'inclusion des politiques d'égalité entre les femmes et les hommes découle de la responsabilité des radios envers leurs publics.

    Une politique qui respecte l'égalité entre les femmes et les hommes doit reconnaître que la participation des femmes dans les sociétés est positive. Il faut souligner que tous les thèmes (politiques, économiques, sportifs, artistiques, etc.) peuvent être traités sur la base de la perspective de l'égalité entre les femmes et les hommes.

    La grille de programmation est cruciale à la radio. La prise en compte de l'égalité entre les femmes et les hommes par les directeurs de programmation offre la possibilité de produire des émissions qui touchent d'une façon équitable les préoccupations des femmes et des hommes et répondent aux besoins des différents publics cibles.

    close Scroll to top

    Pour les propriétaires/décideurs des radios

    Recommandations :
    •    Réaliser un audit des émissions afin d'analyser la représentation des femmes
    •    Élaborer une politique relative à l'égalité entre les femmes et les hommes
    •    Établir une politique claire du contenu publicitaire en matière de respect dans la représentation des femmes
    •    Sensibiliser et former les professionnels de la radio au principe d'égalité
    •    Augmenter le nombre de femmes occupant des postes de décideurs et cadres supérieurs
     
    À éviter :
    •    Diffuser des représentations négatives des femmes et des stéréotypes sexistes
    •    Élaborer des politiques sans consultations avec des experts en la matière
    •    Élaborer des politiques de courte durée
    •    Imposer les politiques d'égalité au lieu d'impliquer les parties prenantes dans leur élaboration

    Pour les directeurs de programmation

    Recommandations :
    •    Impliquer les femmes dans l'élaboration de la grille de programmation et tenir compte dans les horaires des contraintes de temps des femmes
    •    Elaborer une charte de langage non discriminatoire

    À éviter :
    •    Recourir aux généralisations envers les femmes
    •    Programmer des émissions qui réduisent les femmes aux rôles traditionnels
    •    Exclure les hommes de la préparation et la production de contenus sur l'égalité des genres
    •    Utiliser un ton paternaliste et moralisateur envers les femmes

  • Conseils et recommandations pour une radio promouvant l'égalité des genres (2).

    La publicité est devenue un outil indispensable de financement pour les radios. Cette section inclut des recommandations afin d'harmoniser le travail des directeurs de publicité et des annonceurs.

    Pour améliorer les représentations des femmes à la radio, les professionnels peuvent agir de différentes façons. Prenons l'exemple de l'absence des femmes en tant que sources d'information dans les radios maghrébines. Les producteurs des émissions peuvent corriger la situation en invitant les femmes en tant qu'expertes ou bien les interviewer en tant que sources d'information.

    Les producteurs de contenu à la radio portent une grande part de responsabilité dans la prise en compte de l'égalité entre les femmes et les hommes dans les programmes radiophoniques. Dans ce sens, ils ne doivent pas être les reproducteurs des clichés sociaux et culturels qui dénigrent les femmes et les réduisent à des rôles traditionnels. Cette section propose des recommandations pour élaborer des émissions d'information, des émissions de divertissement et des talk-shows qui intègrent des points de vue des hommes et des femmes et libérés de stéréotypes sexistes.

    close Scroll to top

    Pour les directeurs de publicité

    Recommandations:
    •    Établir une politique pour la publicité et refuser des annonces qui enferme les femmes dans les stéréotypes classiques
    •    Représenter les différentes catégories de femmes de la société dans les publicités

    À éviter:
    •    Se montrer complaisant à l’égard des stéréotypes véhiculés sur les femmes
    •    Considérer les femmes seulement en tant que mères, épouses, dépendantes et passives

    Pour les producteurs et rédacteurs en chef

    Recommandations:
    •    Accorder un temps de parole égal aux femmes et aux hommes
    •    Bannir les stéréotypes dans les reportages
    •    Dans le cas d'une agression, ne pas exonérer l'agresseur
    •    Développer un carnet d'adresses des femmes expertes
    •    Offrir des formations aux journalistes pour un traitement de l'information sensible au genre
    •    Inclure des femmes de différentes origines ethniques, sociales, etc.
    •    Interviewer des femmes en tant qu'expertes et sources d'information

    À éviter:
    •    Réduire les femmes aux rôles traditionnels et banaliser leurs préoccupations
    •    Marginaliser les voix des femmes et les montrer comme victimes

Testez vos connaissances

hide quiz
    • Où et quand la première radio maghrébine a-t-elle été créée?
    • La libéralisation de la radio a eu lieu de manière synchronisée dans les pays du Maghreb francophone.
    • Le modèle commercial de production de la radio privée a envahi la radio de service public.
    • Est-ce que les représentations des femmes à la radio reflètent l’égalité entre les femmes et les hommes ?
    • La présence de femmes expertes dans un domaine contribue à diminuer les stéréotypes sexuels.
    • Le programme d'Action de Beijing...
    • Quel est la langue préférée des auditeurs de radio au Maghreb ?
    • On constate une prolifération de programmes radiophoniques religieux.
    • Quels sont les pays où l’on trouve des études d’audimat fiables ?
    • Comment sont représentent les femmes dans de nombreux programmes radiophoniques ?
    • Qu'est-ce l'égalité ?
    • L’autorégulation est l’application volontaire des principes éthiques de qualité dans la pratique journalistique.
    • Quelles mesures les propriétaires/décideurs doivent-ils s'abstenir de prendre ?
    • Il n'est pas souhaitable d'élaborer une charte de langage non discriminatoire.
    • Quels sont les thèmes qui peuvent être traités sur la base de la perspective de l’égalité entres les femmes et les hommes ?
    • Il est recommandé de représenter les différentes catégories de femmes dans les publicités.
    • Quelles sont les actions recommandées aux producteurs et aux rédacteurs ?
    • Quelles sources d'informations doivent être utilisées pour créer des contenus égalitaires ?

Résultat du test

RejouerClose

Bien !

Vous avez 2 bonnes

réponses

Rejouer